53 views

[S13] Les Petitjean vum Elsass (Halflings)

Member offline

9 topics 314 replies

13/09/2020 17:27 Unread message

C’est dans un petit village du Sundgau, perdu aux fins fonds des plaines, entouré d’immenses champs de maïs en majeure partie, qu’une petite parcelle de terrain semble cependant avoir un tout autre rôle.Agencée tel un endroit festif, avec des estrades et autres infrastructures, ce lieu laisse à penser qu’il s’agit là d’un stade, au vue de ses dimensions.
Mais bien sûr ! Le fameux stade Sürkrüt Fascht (la fête de la Choucroute), appartenant à la fameuse équipe Les Petitjean vum Elsass.
Ces derniers sont gros, petits, de courtes pattes velues… mais fins prêts !

Après un bref briefing, Jyefash entama les procédures administratives et fini par inscrire les joyeux drilles à la saison 13 du Casque Sanglant ! Rattachés à la Division Bronze 4, la compétition ne va pas tarder à commencer.
Son meilleur joueur, Jean Bon-Alhos est sur les starting-blocks !
Hé non, inutile de le chercher sur une quelconque feuille d’équipe… Il s’agit du Chef Cuistot qui parcourt le Vieux Monde aux côtés de son équipe favorite

Le nouveau Capitaine de l’équipe, récemment promu par Jean Neymar, son cousin, Jean D’Harme se tenait là, devant le tableau des inscriptions, un petit bol contenant du crumble à la poire dans une main, la grosse cuillère dans l‘autre, scrutant scrupuleusement la composition des équipes adverses afin d’y trouver leur faiblesse.Seulement voilà, seules 6 équipes étaient inscrites dans cette Division, on attendait les retardataires… Pourquoi…

« Oui ! Pourquoi ? », Jean D’Harme se parlait à soi-même, « pourquoi leur nom ne figure pas encore sur la liste ? ».

Puis la réponse lui vint, c’était tellement évident : « La peur ! » dit-il, «la peur de nous affronter… nous avions une telle popularité… Mais oui, c’est ça ! ».

Il s’empressa alors de plonger sa cuillère bien profondément afin de savourer au mieux le goûter préparé par le Chef Cuistot, mais avec la certitude qu’à partir de demain, tout le monde sera fin prêt pour commencer le Championnat

Bons matchs à tous les amis, qu’ Enefel soit avec vous (enfin, plutôt avec moi, ça serait bien) et que le meilleur gagne
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains
5 participants

14 replies

Member offline

9 topics 314 replies

19/09/2020 22:10 Unread message

Allez... C'est reparti pour une bonne tranche de rigolade (de jambon cuit surtout) et de délires en tous genres.
Nos tous premiers adversaires nous viennent directement de Bretonnie, le département de Basse-Normandie plus précisément.
Les Intrépides mais pas trop coachés par Cahinn.
En tous cas, ils ramènent le mauvais temps avec eux, v'là t'y pas qu'il pleut dis donc... A la plus grande joie de nos 2 Hommes-Arbres.

Les joueurs prennent leur position, la pluie ça va pas nous aider, heureusement qu'il y a à boire et à manger. Jean Bon-Alhos est parmi nous (il a d'ailleurs piqué toutes les Relances de notre adversaire) ainsi que ça cousine Loreleï... Parait qu'elle est serveuse.

Jyefash est confiant, les premières rencontres se passent plutôt bien. Les joueurs n'ont pas encore progressé et on part avec des compétences de base, rien de bien effrayant.

Le coup d'envoi est donné et les Petitjean vum Elsass se mettent aussitôt à préparer leur défense, sauf que... Voilà, ça commence, une émeute qui éclate en plein dans les tribunes et pourquoi ?
Parce que parmi les supporters, il y a des paysans aussi bien Alsaciens que Normands, et ça se met sur la gueule juste pour des histoires de météo. Les uns clamant que les autres gardent la pluie pour eux alors que leurs récoltes s'assèchent, les autres vantant fièrement que leurs vaches produisent le meilleur lait de tout l'Empire.
C'est ainsi qu'on perd un tour de jeu complet le temps que les arbitres et autres staffs remettent de l'ordre.

Le ballon est cependant botté bien loin derrière; les Bretonniens passent immédiatement à l'offensive; le Blitzer Johann Zarco s'en prend directement à l'ailier Jean Banlair, et là, c'est le drame...

Double crâne !!... TURNOVER.

Jyefash voit là une superbe opportunité : le ballon n'est pas protégé, Zwatschkabaüm Louis est démarqué et son acolyte, le nouveau Capitaine, Jean D'Harme, anticipe de suite la manoeuvre; lancer de Halfling réussi; atterrissage réussi; ramassage réussi !
Bon sang, mais il ne reste plus qu'un GFI à faire pour ouvrir le score au Tour 2 ! Mais qu'attendons-nous avec nos 5 Relances ? Allons-y !

Double 1... Ce qu'Enefel donne, il le reprend aussitôt... Quelle frustration, si près de la zone d'En-But... Jean D'Harme y croyait...

Les impétueux Bretonniens récupéreront facilement le ballon par la suite et protégeront le porteur, malgré les tentatives d'infiltration de nos courageux Petitjean.
.
C'est au Tour 6, alors que les Intrépides mais pas trop se rapprochent de l'En-But adverse, que Jean D'Harme tente un nouveau coup d'éclat afin de déposséder le porteur du ballon.
Cette fois-ci, aidé de "Baümbecker" Nesti (alias le Sniper), c'est en tant que projectile humain !

Sans le voir venir, le porteur Sylvain Guintoli se prend un sacré boulet de canon en la personne du Capitaine adverse. Son armure cependant le protégera mais le ballon est quand même au sol, et il pleut toujours autant...
Malgré cela, le ramassage qui s'ensuivra scellera le score de la première mi-temps; les Bretonniens marqueront le premier Touchdown de la rencontre au Tour 8.

1 - 0 en faveur des Intrépides mais pas trop !

Il reste le OTTD me direz-vous ! C'était sans compter une nouvelle émeute qui éclate dans les tribunes, permettant ainsi de gagner un tour de jeu
Mais le ramassage du ballon n'est pas chose aisée pour de petites mains jouflues et quelque peu graisseuses. Le ballon sort même du terrain pour finir sa course sur la LOS, c'est vous dire...
Les Bretonniens s'empressent alors afin de s'agglutiner autour du cuir, mais nos petits bonshommes s'en sortent pas mal après le Blitz de Zwatschkabaüm Louis, envoyant le Paysan Christian Sarron sur la balle et le mettant KO par la même occasion.
Le rebond est favorable et il permet à Jean Taluh d'effectuer un ramassage ainsi qu'une transmission à Jean Banlair. Ce dernier se fera agripper par "Baümbecker" Nesti, prêt pour un lancer de la dernière chance, mais le porteur chute et broute le gazon... Le lancer a foiré !

MI-TEMPS !

"- Zut de zut !", commença Jean D'Harme, "je pensais vraiment pouvoir y arriver !", se remémorant son action dès le début du match.
"Fichue pluie, j'ai glissé...".
"- Vous venez de leur montrer que vous êtes capable de jouer au Blood Bowl... Mais à votre façon.", les encouragea Jyefash.
"Avoir failli marquer et frapper en pleine tête le porteur, croyez-moi qu'ils vont commencer à vous craindre à présent !".
Le coach disait vrai....

Alors que la deuxième mi-temps venait de commencer, le ballon, botté cette fois-ci par le Blitzer Johann Zarco, fini sa course en-dehors du terrain.
Encore une occasion pour Les PetitJean vum Elsass de s'en saisir facilement

L'avancée Halfling est lente mais méthodique, l'adversaire recule alors que les Hommes-Arbres, véritables piliers de la cage formée, déblaient le chemin à grands coups de branches et autres boiseries (sans trop de heurts malheureusement).
Il semblerait qu'aucun des Blitzers ne souhaitent se frotter aux 2 troncs sur pattes... Cette équipe porte bien son nom

C'est au Tour 14, après l'enracinement de "Baümbecker" Nesti que l'équipe décide de tenter le tout pour le tout...
Jean Tynox, bien entouré par ses coéquipiers et porteur du ballon qui plus est, égalisera la rencontre suite à un magnifique lancer réalisé par l'Homme-Arbre enraciné.

1 - 1 ! EGALITE !

La suite des évènements ne sera cependant pas favorable pour Les Petitjean vum Elsass; les 2 Hommes-Arbres qui s'enracinent lors du même tour, le Blitz de Jean Ty sur le Bloqueur Olivier Jacque se soldant par un TURNOVER... Permettant au Blitzer Fabio Quartararo de faire gagner son équipe au Tour 16.

2 - 1, VICTOIRE DES INTREPIDES MAIS PAS TROP !!

C'est la fin du match et le Capitaine Jean D'Harme en est encore plus frustré ! Si seulement il avait pu marquer au début...
On a fait ce qu'on a pu...

"- C'est qui nos prochains adversaires ?", demanda-t-il pour se changer les idées.
"- Des Nurgles il me semble.", répondit le coach.
"- Ok, cool !", commença le Chef Cuistot, Jean Bon-Alhos, "je laisse les restes de la troisième mi-temps faisander dans ce cas !"
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

1 topic 23 replies

20/09/2020 09:40 Unread message

Félicitations, c'est très sympa de revivre ce match de cette façon. Continue !

Member offline

1 topic 41 replies

24/09/2020 21:52 Unread message

Allez les Petitjean.
Ne lâchez rien, ça va payer.

Member offline

9 topics 314 replies

27/09/2020 14:16 Unread message

La pluie... Encore de la pluie...
Pour leur deuxième rencontre, Les Petitjean vum Elsass vont à nouveau devoir faire preuve d'adresse pour parvenir à mettre la main sur le ballon.
Voilà un bon entraînement en soi, pas sûr cependant qu'il porte ses fruits (spéciale dédicace à Zwatschkabaüm Louis ).
On ne joue cependant pas à domicile, ça se voit, enfin... Ca se sent plutôt ! Pourquoi y a-t-il autant de champignons qu poussent sur le stade Pudulard-sur-Gère appartenant aux Happy Rotter, une équipe de Nurgle coachée par Dwalin38.

L'arbitre siffle le coup d'envoi, le cirque peut commencer !

Oui, je précise bien, le cirque, car c'est ainsi que s'est déroulée cette première mi-temps alors que Les Petitjean vum Elsass étaient en défense. C'était plus de la jonglerie qu'autre chose avec toutes ces présences perturbantes et cette satanée averse !
Notre Chef Cuistot avait vu juste, et les restes des précédents banquets se sont envolés juste avant le début du match. Ce ne sont pas moins de 2 Relances qui furent subtilisées à l'adversaire; de même lors de la deuxième mi-temps Bien joué Jean Bon-Alhos
Je crois que c'est d'ailleurs le seul qui a bien joué pendant ce match... Nous n'étions pas assez concentrés sur nos objectifs (c'est bien la dernière fois que je joue à 21h sachant que je dois me lever à 02h30 le lendemain matin).

Ca avait bien commencé pourtant, nos 2 Hommes-Arbres avaient réussi à encercler le cuir afin qu'aucun adversaire ne puisse se l'accaparer, attendant vainement qu'un Halfling arrivasse à le ramasser...
La Capitaine Jean D'Harme voulait lui aussi montrer l'exemple en piétinant le Pourri Don Lynofaryngite 2, le sonnant mais se faisant expulser sur-le-champ ! Pas d'bol !
C'est au Tour 6 que les choses commencent à devenir intéressantes; alors que le Pestigor Snot Atomycose parvient ENFIN à ramasser ce foutu ballon, et s'extirper loin de tout adversaire, prêt à marquer le premier Touchdown du match.
Les Halflings passent à la vitesse supérieure : on pensait qu'il n'y avait plus rien à faire et pourtant, il restait encore quelque chose à tenter.
C'est le téméraire Jean Ty qui se risqua à une action de fou, une action d'éclat : se faufilant entre les corps putrides des joueurs adverses, 3 esquives rudement menées ainsi qu'un GFI pour tenter ce Blitz à 2D contre... YOLO !

Et ça paie ! Résultat des dés : Bousculé & les 2 au sol, quoi de mieux pour faire lâcher prise à ce maudit porteur ? Le choc est cependant violent et les 2 protagonistes se blessent méchamment, ratant ainsi le reste du match.
Mais les faits sont là, aucun autre joueur de l'équipe des Happy Rotter n'est en capacité de marquer et nous sommes à présent au Tour 8...

MI-TEMPS !

Le coach est dans tous ses états, "BON SANG ! On a frôlé Touchdown ! Jean Ty s'en sortira avec un nerf coincé, rien de bien méchant !", ironisa-t-il.
"On va passer à l'attaque à présent !", continua-t-il, "le plus dur va être de récupérer le ballon après le Kick. L'adversaire va surement le botter loin derrière afin de nous faire perdre du temps et pouvoir avancer dans notre moitié de terrain."
Une petite voix dans les vestiaires fini par dire :
"- Coach... On est perturbés !".
"- Oui, je sais, c'est pas beau à regarder un Pourri, ni les autr...".
"- Non !", le coupa Jean Tandévoy, "Nous sommes perturbés par tout ce gâchis de nourriture que Jean Bon-Alhos présente sur ses étals !".
"- Ce sont tous les restes de vos précédents matchs, c'est une bonne idée d'avoir tout gardé, non ?".
"- Ca veut surtout dire qu'on n'a pas pu tout manger... Quelle honte, oui !", trancha le Capitaine.

Bref... En piste Les Petitjean, la deuxième mi-temps vous attend.

L'équipe des Happy Rotter se voit nouveau jouer sans Relance aucune, à la grande joie du coach
Le ballon est botté et tombe pile poil entre les 2 Hommes-Arbres, sur la LOS. Après que ces 2 derniers aient fait un peu le ménage, ce sera notre "perturbé" Jean Tandévoy qui ramassera sans difficulté le cuir.
La deuxième partie du match avait bien commencé, on récupère la balle et on avance sur l'aile droite. Mais telles des mouches de Nurgle, les joueurs adverses encerclèrent sans mal Les Petitjean vum Elsass.

Et c'est au Tour 12, qu'après une Esquive raté de Jean Banlair, que le vent tourne...
Le porteur est brutalement repoussé vers le bord de touche, le Blitz mené par le Guerrier de Nurgle Mat Awagastro permet le push-push et envoie Jean Printatozéro dans le public, laissant à l'autre Guerrier de Nurgle Kolik Munzu, le soin de frapper Jean Tandévoy afin qu'il lâche le ballon.
Son rebond n'est pas favorable cependant, il atterrit de sur l'autre aile du milieu de terrain, juste à bonne distance du Pourri Don Linofaryngite 2 qui réussi à s'en saisir.
Encore à 5 sur le terrain, Les Petitjean vum Elsass vont avoir toutes les peines du monde à récupérer le cuir...

Au Tour 16, alors que l'équipe adverse tente de marquer les autres joueurs, Jean Taluh, surement émerveillé par l'exploit de son coéquipier Jean Ty lors de la première mi-temps, décide de faire le Blitz à 2D contre lui aussi. Seulement voilà, c'était sans compter le croche-patte du Pourri Bikini Waginose qui annule la dernière chance des Halflings pour le match nul...

Le porteur, Don Linofaringyte 2 apportera la victoire à son équipe en marquant le seul et unique Touchdown de la rencontre...

1 - 0 ! VICTOIRE DES HAPPY ROTTER !

Dans les vestiaires, ça râle ! Comme d'hab' quoi, à chaque fois que l'on perd un match. Miser sur des esquives réussies n'est pas toujours la bonne solution, mais quand on voit les statistiques (58% de réussite), on est plutôt bougon !
Bien joué Dwalin38, les présences perturbantes, la pluie et 0 Relance pour toi m'ont bien fait rire pour attraper le ballon en première mi-temps
"C'est pas grave, on fera mieux la prochaine fois !", se dit Jean D'Harme.
"- Quels sont nos prochains adversaires ?", demanda-t-il au Coach.
"- Des Bretonniens à nouveau !", s'exclama-t-il.

Mais là n'était pas la bonne question à poser. La bonne question aurait plutôt été de demander : "Il fera quel temps au prochain match ?".
Satanée pluie...
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

4 topics 64 replies

29/09/2020 22:10 Unread message

On s'y croirait.
Il faudra que je donne la version des pourris d'en face ...
Je suis juste un peu ralenti par le fait qu'il est demandé de ne pas mettre de haine, seule tactique pratiquée par les Happy Rotter ...

Member offline

9 topics 314 replies

03/10/2020 14:32 Unread message

Il aura fallu pas moins de 3 jours à toute la joyeuse bande des Petitjean vum Elsass pour se rendre au stade Fort[OS] où se déroulera la 3ème journée du Championnat.

Tout le monde était de la partie, les blessés du match précédent, le Chef Cuistot avec sa carriole remplie de nourriture, l’Apothicaire avec ses… sécateurs en majeure partie (!?!)
Ils avaient tous rendez-vous dans la Forêt de la Montagne de Reims, lieu dans lequel devait s’organiser l’avant-match.
Moyennant une certaine somme en pièces sonnantes et trébuchantes, le coach avait fait appel à l’Union des Sylviculteurs de la Marne (ce qui arrive lorsque l’Union Elfique copule avec des Elfes Sylvains) afin de véhiculer un Champion hors-normes qu’il avait embauché pour l’occasion.

Et il fallait les compétences et le savoir-faire pour que Racine Dutronc puisse se rendre sur le terrain où les attendaient de pieds fermes l’équipe [OS]T de CHAMPAGNE, des Bretonniens coachés par Ezehk.

Alors que les joueurs endossent leurs armures et préparent leur casse-dalle, Jean Bon-Alhos sorti de sa roulotte en trombe !
« Coach, coach ! On a un méga-sérieux-super-mortel-hyper problème !!! », s’exclama-t-il, « je me suis fait chourer mes ingrédients ! ».
La majeure partie des produits avait effectivement disparu des étalages…
« C’est sûrement un coup de nos adversaires… », continua-t-il, « ils ont du s’offrir les services de quelques brigands venus la nuit alors que nous campions afin de s’assurer la victoire en touchant notre point faible… ».

Qu’à cela ne tienne, Les Petitjean vum Elsass n’en seront que plus hargneux s’il n’y a rien à grailler !
On concocte ce qu’on peut avec ce qu’on a… 1 Relance de subtilisée de tout le match, c’est déjà ça…

Tout le monde est en place, le match peut commencer. Juste avant le coup de sifflet, Racine Dutronc se tourna vers ses coéquipiers et, pour la première fois, exulta de sa voix profonde et grave, une suite d’onomatopées qui resteront à jamais gravées dans la mémoire du coach : « GL HF ! ».
… Quoi ça veut dire ? J’en sais pas !

Toujours est-il que, suite à la mauvaise nouvelle concernant le vol des victuailles, Les Petitjean vum Elsass bénéficient de l’événement Blitz !
Le ballon botté près de la LOS permit à 3 de nos joueurs de commencer les hostilités en mettant au tapis le Bloqueur THIERRY.
Le cuir sera rattrapé sans problème par Jean Banlair, juste bien placé pour la réception.
Bon sang, ça commence bien, on vole le ballon à l’adversaire… Fallait pas nous voler la bouffe !

Les Bretonniens s’agglutinent alors sur l’aile droite, avec la ferme envie de récupérer cette satanée balle qui leur revenait de droit.
Le porteur arrive cependant à s’extirper de toutes ces boîtes de conserve afin de se mettre le plus en sécurité possible derrière les 2 Hommes-Arbres de l’équipe, tandis que ses coéquipiers tentent de former un cordon défensif.
On joue ainsi au jeu du chat et de la souris jusqu’au Tour 5, tour où le Capitaine des Halflings, Jean D’Harme se fait méchamment molesté par le Blitzer EZEHK de chalons
Le petit homme ne bouge plus… L’Apothicaire accourt afin de constater les dégâts… à sa manière…

« - Le jambon, donnez-moi son jambon ! » , ordonna-t-il.
« - Mais tu veux faire quoi avec ça ? » , questionna Jyefash.
« - Regardez coach, vous allez comprendre… ».
Ketterlin agita le morceau de viande devant le nez du Halfling au sol… pas de réaction !
« Ah oui, quand même… », finit-il par dire.
« - Quoi donc ? Il a quoi ? ».
« - Il respire encore mais je crains qu’il ait une grave commotion ! ».
« - Et t’as diagnostiqué ça comme ça ? ».
« - Si ça n’avait été qu’une simple commotion, il aurait sorti la langue et aurait bavé… Le ventre prend le pas sur le cerveau chez les Halflings », ironisa l’Apothicaire.
Ça craint… Le Capitaine n’est qu’à son troisième match et c’est déjà la blessure grave et au vu de l’avancement du match, le coach n’a préféré pas utiliser les services de soins. Le destin de Jean D’Harme serait-il scellé ?

Show must go on, c’est pas fini, il faut continuer malgré tout !

N’écoutant que son courage, Jean Banlair poursuit sa folle avancée vers l’En-But adverse, peu à peu rattrapé par les Blitzers HEYNIRCH d’épernay et IMRIK de bazancourt.
Sa petite taille et sa niaque lui permirent cependant de continuer sa progression sous les nez casqués des 2 braves Bretonniens comme s’ils n’existaient pas… jusqu’à ce que ce fameux HEYNRICH ne le fasse quitter le sol par un magnifique uppercut, le mettant KO, si près du but…

Le cuir est à terre, trop loin pour les petites jambes velues des Petitjean vum Elsass… Mais c’était sans compter sur leur capacité à être envoyé dans les airs

Zwatschkabaüm Louis se rapproche de Jean Tanrien afin de s’en saisir. Le semi-homme, surpris par l’énorme branche griffue se resserrant sur lui (il l’a pas entendu venir, faut dire) fut lancé et pu ainsi marquer la balle, alors que Jean Tynox se démarque et parvient même à le ramasser ! Étonnant… pas autant que ça… pas d’gras, pas d’chocolat !

Le Tour 8 est tout juste magnifique : Jean Tynox mord la poussière après le Blitz d’IMRIK de bazancourt. Ce dernier n’arrive cependant pas à se saisir du cuir (fichues armures !).
À nouveau un lancer de Halfling se prépare, ce sera «Baümbecker » Nesti qui s’y collera en balançant Jean Blourde de toutes ses forces… Atterrissage réussi, on chope le ballon tout en se jouant de l’adversaire se trouvant juste devant, une petite esquive, un GFI… et c’est le TOUCHDOOOOOOOOOWN !

1 – 0 pour Les Petitjean vum Elsass ! Juste avant la mi-temps…

MI-TEMPS !

« Magnifique les gars ! Tout bonnement magnifique cette première mi-temps ! », s’écria le coach.
« Vous avez anéanti leur espoir de marquer pendant leur drive, mais je ne m’attendais pas à ce que vous réussissiez à vous emparer du ballon et de marquer… ».
Faut savoir qu’avec des Halflings, les chances de posséder le ballon sont assez aléatoires, alors les chances de le garder en main, c’est une autre histoire…
Lors du début de la 2ème mi-temps, une émeute éclate entre les supporters des 2 camps. Ceux des Petitjean se plaignant de ne pas sentir les bonnes odeurs émanants de la carriole du Chef Cuistot, mais plutôt la puanteur des paysans dans les tribunes, et accusant le staff de l’équipe adverse d’avoir manigancer quelque chose de pas très fair-play…

L’équipe [OS]T de CHAMPAGNE arrive à botter le ballon bien en fond de terrain, ce qui a fait courir nos petits joueurs. Par chance, Jean Tynox en prend facilement possession… Mais les Bretonniens ont déjà franchi la moitié du terrain, vraiment décidés à laver l’affront de la première mi-temps.
Les Petitjean vum Elsass ne se laissent pas faire et tentent même le Block a 1D contre le Blitzer EZEHK de chalons afin d’offrir une porte de sortie pour le porteur.
L’action était bien tentée mais le Blitzer JOFREY de reims parvient à mettre une rouste à Jean Tynox, et arrivant même à rattraper le ballon.
Aussitôt en main, il continue sa course vers l’En-But Halflings…

Les courageux Jean Banlair et Jean Tanmal s’en prennent alors directement à lui, ne parvenant qu’à le repousser. Même Jean Taluh vient leur prêter main forte afin de l’encercler.
C’est alors les Blitzers IMRIK de bazancourt et HEINRYCH d’épernay qui s’invitent au bal, JOFREY de reims n’a alors plus qu’à déblayer le passage… Et c’est à ce moment précis qu’Enefel intervint...

Le Block se solde par un double-crâne et la Relance a déjà été utilisée…

Quelle frustration pour le coach adverse, c’est compréhensible… De plus, le ballon dévie de manière favorable pour nos petits bonshommes. Jean Tanmal en profite et voilà que le cuir est à nouveau en possession des Halflings. On accourt au plus vite près de Racine afin de bénéficier de sa protection.

Nom de nom ! C’en est trop, l’intrépide IMRIK de bazancourt s’en prend directement au Champion mais sa témérité sera sévèrement punie alors que Racine lui asséna un coup à lui cabosser le casque en métal… KO !
Le porteur, hors d’atteinte, s’enfuira à toute vitesse déposer la balle dans l’En-But des Bretonniens, pour la deuxième fois de la rencontre…

2 – 0 !!

Nous sommes au Tour 16 et Les Petitjean vum Elsass misent sur la défense, seuls Racine et 2 autres joueurs tiennent la LOS.
Malgré la brutalité des assaillants en armures lourdes, les 2 Halflings tiennent bon. Mais les Bretonniens ont une autre idée en tête : faire tomber le Champion et espérer le blesser…
Alors que les protagonistes encerclent l’immense stature imposante du Champion d’Athel Loren, EZEHK de chalons aura l’honneur de faire choir Racine Dutronc, juste avant que ce dernier n’exprime son étonnement par un « WTF ! » et s’effondre au sol, sans heurts cependant.
Le coup de sifflet se fait entendre, c’est la fin de la rencontre…

VICTOIRE DES PETITJEAN VUM ELSASS !!

Quel match les amis ! Le coach Ezehk s’en mord les doigts, les dés n’étaient vraiment, mais alors vraiment pas de son côté.
Dommage que le Capitaine ne soit pas conscient, couché sur une civière alors que ses coéquipiers font la fête. Hey ! Première victoire quand même, l’euphorie est à son maximum !

On remonte dans le classement, et ça c’est cool !
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

9 topics 314 replies

10/10/2020 18:13 Unread message

Nous voici maintenant à la moitié de la saison du Casque Sanglant et la tendance se fait sentir dans le classement.
Le prochain match sera contre les tenants de la première place, l'équipe Raide Mort Rédemption coachée par Guuma.

A nouveau des morts-vivants, des joueurs décharnés dont le visage ne peut que faire pâlir le plus stoïque des Elfes.

Il semblerait que notre Chef Cuistot se soit chopé une gastro... Une seule Relance de chapardé à chaque mi-temps... C'est pas la grande forme
Contre une telle équipe, un Champion s'avérait nécessaire... Que dis-je un Champion ? Une Championne, oui; Zara le Tueuse venait grossir nos rangs, son pieu retaillé pour l'occasion. Elle lâcha un regard noir sur la totalité des joueurs adverses.

"- Ca va chier !", sussura-t-elle... Suffisament fort cependant pour que Jean Bon-Alhos ne lui rétorque :
"- Ne me parlez pas de chier, j'arrête pas en ce moment !", dit ce dernier juste avant de courir vers les latrines pour s'y soulager.

Les joueurs sont en place, le match peut commencer.

Bénéficiant de l'attaque, la première blessure sera pour Jean Tanrien (qui n'avait surement pas entendu le coup de sifflet). Passage d'armure et commotion... Ca commence bien...
D'ailleurs, le coach de par son expérience bloodbowlistique, avait remarqué qu'à chaque coup d'envoi, si un Halfling se fait blesser au premier blocage, c'est que le match va être pénible.
Et il le sera...

Rien qu'au Tour 2, la Momie portant le nom appétissant de Buffalo Grill, arrivera même à mettre une prune à Zwatschkabaüm Louis (lui qui donne des quetsches...) de sorte à lui entremêler les branches. Heureusement que l'Apothicaire a la main verte, notre Homme-Arbre aurait raté le reste du match.
Cependant, c'est un travail de longue haleine, et dans les tours qui suivirent, Ketterlin n'a pas pu sauver Jean Blourde & Jean Taluh d'une mort certaine. L'un mourant suite à une esquive ratée, l'autre des mains squelettiques du Revenant Lucky Fluke...

L'avancée adverse est inévitable et malgré les Blitz de "Baümbecker" Nesti visant à marquer le porteur, les Goules "Aoutch" Cassidy & Carl "La Mitée" Jane, Star de l'équipe, seront beaucoup trop agiles pour tenter quoi que ce soit...
Le premier Touchdown sera marqué au Tour 8 après un beau démarquage des protagonistes.

1 - 0 pour Raide Mort Redemption !

Et maintenant, celui qu'on attend, le OTTD !!!! OUIIIIIIIIIIII !!!
Coup de sifflet, évènement Blitz pour l'adversaire... Que dire ?...
Suffisament botté vers le milieu de terrain, sur l'aile gauche, le ballon, encore dans les airs ne tardera pas à atterrir tout près de Jean Printatozéro... Ou pas !
Mis à mal par le Revenant Billy le Kill, la Goule Djongo n'aura plus que 2 GFI à réaliser afin de se positionner juste en-dessous du ballon. Fort heureusement pour nous, la réception échoue et on passe enfin à l'offensive Halfling !

Zara avait anticipée l'action et, préparant son pieu, bondit sur Djongo afin d'y trouver une faille dans son armure... La Goule, simplement sonnée n'est donc plus à même de marquer le cuir, permettant ainsi à Jean Tandévoy de s'en saisir afin d'effectuer la transmission à Jean Tanmal. C'est un succés !

Il ne reste plus qu'à Zwatschkabaüm Louis d'agripper le semi-homme et de lancer loin, loin... Euhhh... J'ai dit LOIN Louis !
Malheureusement, pas assez loin, ses petites jambes n'auraient jamais pu aller dans l'En-But adverse... Dommage, c'était bien parti... Surtout après le coup d''envoi qu'on a eu
De rage, Jean Mémamain "Au Feu !" se précipite sur le corps de la Goule mise au sol et lui assène un coup de toutes ses forces dans les rotules ! Résultat : cheville détruite ! Et même pas pris, na !

MI-TEMPS !

Les Petitjean vum Elsass sont quelque peu traumatisés; on les comprend, 2 morts, un Homme-Arbre blessé, des commotions venues se rajouter en plus...
L'Apothicaire est débordé, les joueurs appeurés, le coach désabusé, c'est la panique aux vestiaires coté Halflings.
Des bruits courent comme quoi l'absence du Capitaine y est pour quelque chose, les semi-hommes perdent confiance malgré les bonnes paroles du coach...
"- On a au moins pu sauver Zwatschkabaüm Louis...", pensa Jyefash, la perte d'un Homme-Arbre dès le début du match n'est pas de bonne augure. La première mi-temps était une boucherie pour son équipe, des esquives qui ratent, des blocages qui ne font rien... Il fallait se ressaisir !
"- Ca y est ! J'ai fini !", entama Ketterlin, "j'ai pu reconstituer un semblant d'écorce à l'endroit où il a été percuté.", ajouta-t-il une fois que son patient fut à nouveau sur pieds.
Le début de la deuxième mi-temps se fait entendre, on accourt sur le terrain, objectif : viser l'égalité !

C'est après un ramassage sans accroc que la défense Halfling entre en action. Les Petitjean forment un bouclier anti-intrusion alors que l'adversaire se prépare à une offensive.
Au Tour 12, alors que l'on avance doucement mais surement en déplaçant petit à petit notre cage bien harcelée, le courage de Jean Mémamain "Au Feu !" atteint ses limites après qu'il ait entendu "Baümbecker" Nesti s'effondrer sur le sol... D'un mouvement brusque, il tente la transmission à Zara ! La Championne nourrie aux hormones et sans nul doute en état de crise au vu de toutes les engeances démoniaques sur le terrain, ne parvint hélas pas à réceptionner le ballon...
On arrive cependant à le récupérer au tour suivant (ouf !) mais cette maladresse nous a fait perdre du temps...

On tente le tout pour le tout au Tour 14, après que Zara ait ouvert une brèche sur le flanc droit, permettant aux petits pieds velus du porteur, Jean Tandévoy, de donner leur maximum...
Au Tour 15, on est face à un dilemme : faut-il tenter 3 esquives pour marquer le TD, ou plutôt essayer de faire mordre la poussière (1D), aidé de Jean Tynox, à la Goule Star nous bloquant le passage ?
On décide de bloquer mais on ne parviendra qu'à la repousser.

Avec le recul (et au vu des résultats des dés), je pense que la meilleure tactique aurait quand même été de tenter les 3 esquives afin d'égaliser...

Egalisation qui, malheureusement, n'arrivera jamais... Le porteur se fera mettre au tapis après que le Revenant Billy le Kill ne le bouscule non loin de la ligne de touche. Le ballon sera renvoyé par le public, mais les tours restants ne permettront à aucune des deux équipes de réaliser un quelconque coup d'éclat...
Notons quand même une action de fou réalisée par Jean Tynox en personne : esquiver ses adversaires (il n'y avait qu'une zone de tacle) pour récupérer la balle et, moyennant 2 GFI, marquer le Touchdown de l'égalisation !

Sur le papier, c'est beau... En réalité ? Esquive râtée (3+ avec RR de compétence), passage d'armure (7+), blessure (10+) et MORT (16,6%) !! HE OUAIS !

Non mais sans déconner quoi !!! 3 morts sur ce match dont 2 sur une esquive ratée, c'est du n'importe quoi !!!

Résultat final : 1 - 0 ! VICTOIRE DE RAIDE MORT REDEMPTION !

3 morts... 5 commotions et 1 blessure sur l'Homme-Arbre, soignée grâce à l'Apo... Non mais c'est quoi ce match de dingue ?!?
Ca c'est le genre de match à vous faire arrêter la compétition pour de bon, t'as beau faire ce que tu peux, les jets de dés ne sont pas en ta faveur, tu rates des esquives, tu meurs,... putain !
Ah ! Petit truc rigolo : "Baümbecker" Nesti est resté allongé du Tour 11 au Tour 16...

"- KETTERLIN !", cria Jyefash, "Il fait quoi l'autre Arbruti au sol ? Le match est fini et il bouge toujours pas !! Il a quoi lui maintenant ?".
Tous les joueurs survivants regagnèrent alors le terrain essayant de remettre l'Homme-Arbre d'aplomb, accompagnés de l'Apothicaire.

L'imposant joueur couché sur le sol, ne cessait de trembler en grommelant, comme pris d'une soudaine panique. Les seuls sons qui sortirent de ce qui semblait être sa bouche étaient : "OMG ! OMG ! OMG !".
"- Je crois qu'il a besoin d'un psy !", annonça Ketterlin, puis d'en rajouter une bonne, du genre "UNE PSY-SABRE OU UNE PSY-SAUTEUSE, MOUHAHAHA !!!"
Ne souriant qu'à moitié, le coach pensa : "Moi aussi j'aurais besoin d'un psy si ça continue comme ça avec cette équipe...".
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

4 topics 64 replies

10/10/2020 19:06 Unread message

Punaise, ça m'aurait quand même bien arrangé que tu lui régles son compte à ce desperad'os ....

Member offline

0 topic 23 replies

10/10/2020 21:01 Unread message

"Desperad'os"

Bon ben, je sais comment j’appelle la prochaine recrue de l'équipe.

Member offline

9 topics 314 replies

18/10/2020 22:18 Unread message

La 5ème journée est à présent terminée et Les Petitjean vum Elsass devaient être au meilleur de leur forme pour leur récente prestation.
On affrontait l'équipe la plus traumatisante de la Division Bronze 4 : Sprotch Aïe, l'équipe de Nains du Chaos coachée par le sympathique Wildalton.
Les Halflings n'étaient pas tranquilles du tout, surtout qu'au match précédent il n'y eu pas moins de 9 blessés dont 3 morts. Les pertes étant remplacées, le match qui s'annonçait devait en apporter d'autres... Ou pas !

Les primes de match s'avérèrent suffisantes pour embaucher 2 serveuses et même Puggy Beaconbreath pu être des nôtres, ce qui permit de réconforter quelques peu nos semis-hommes.
Jean Bon-Alhos, à peine guéri de sa récente gastro-entérite n'avait toujours pas bonne mine, mais contrairement à l'adage qui dit : "Quand t'as pas bonne mine, reste pas dans la cuisine !", notre courageux Chef Cuistot nous a quand même préparé d'appétissantes victuailles (1 Relance de gagner à chaque mi-temps).

Malgré cela, quelle ne fut pas la surprise lorsqu'un petit être claudiquant, au visage tuméfié et au crâne enveloppé de bandages, fit irruption dans les vestiaires situés en contrebas.
"- Par la marmite d'Esmeralda ! Jean D'Harme, que fais-tu là ?", s'écria Jean Tandévoy.

Aussitôt, tous les visages se tournèrent vers le Capitaine, choqués de le voir là en chair (bien en chair il faut dire) et en os.
Ce dernier avait subi une fracture du crâne lors d'un précédent match contre l'équipe [OS]T de CHAMPAGNE, et alors que tout le monde croyait qu'il allait passer l'arme à gauche, l'impétueux chef d'équipe se tenait à présent là, devant eux, l'air quelque peu hagard cependant...
"- Il est trop tôt pour quitter l'équipe... Je ne vais pas baisser les bras déjà maintenant", annonça-t-il, "Il reste encore 3 matchs à faire avant la fin de saison... On peut y arriver !".

Malgré son traumatisme, Jean D'Harme réintégra donc l'équipe, à la plus grande joie de ses coéquipiers... Et à la plus grande inquiétude de son cousin, Jean Neymar, devenu maintenant assistant Coach.

Les joueurs sont en place, le coup de sifflet est donné, rien n'va plus !

Les premiers tours sont plutôt gentils... "Baümbecker" Nesti est à terre et même agressé par l'Hobgoblin Perte acceptable mais sans heurts heureusement.
En parlant de gentillesse, laissez-moi vous raconter comment le ballon fut réceptionné au Tour...3 par le Centaure Taureau Tarte, après une maladresse de Jean Ty...
Profitant de l'attroupement généré au milieu de terrain par les 2 Hommes-Arbres qui s'en prennent plein les tranches (mélange de tronc et branches), quelques Halflings arrivent toutefois à s'infiltrer en terrain adverse afin de se rapprocher au plus près du ballon que le Centaure Taureau a un mal fou à ramasser.
Très malhabile de ses mains, Tarte perdra 3 tours à ramasser ce foutu cuir. C'est alors que Jean Ty entre en action; il ramasse la balle aux pieds du Centaure Taureau ! Cependant, est-ce la peur de voir un tel adversaire devant soi ou plutôt un acte de bonté de Jean Ty ? Toujours est-il que le ramassage foire, le ballon se disperse et atterrit directement ENFIN dans les bras (1 chance sur 8) du mastodonte équidé (1 chance sur 6 pour la réception).

Merci qui ? Merci Jean Ty ! (faut dire qu'appeler un Centaure Taureau "Tarte", c'est un peu de la torture gastronomique face à un Halfling )

Dans les tours qui suivirent, bien que la mêlée au centre se disperse et que les Halflings tentent de marquer le porteur, ce dernier trottinera vers l'En-But adverse au Tour 8, ouvrant ainsi le score.

1 - 0 pour Sprotch Aïe !

Il nous reste à présent le fameux Tour 8, celui que tout le monde attend... Mais dans les tribunes, c'est une autre paire de manche. Une émeute éclate entre les supporters et l'on gagne un tour de jeu... Chouette !
Comme vous le savez tous, les Halflings ont de petits bras et le bout des doigts tout gras ! Ni la nouvelle recrue Jean Poldeuh, ni Jean Tanrien ne furent capables de mettre les mains dessus... Parfois je me demande si ça n'est pas de la mauvaise volonté... Qui dit fin de la première mi-temps, dit casse-croûte, on ne pense plus au ballon du coup !

"- 1-0 pour l'instant !", clama le coach, "et pas trop de pertes, je m'attendais à pire ! Ne restez surtout pas au contact de ces satanés nabots ou vous êtes cuits !".
"- A part L'Hobgobelin Illbreth Sombre'vert d'expulsé, tout le reste de l'équipe est là", commença l'assistant Coach Jean Neymar, "ils sont en sous-effectifs et hormis les 2 Centaures Taureau, le reste ne court pas très vite. Essayez de les maintenir tous au centre le plus longtemps possible et tenter le lancer de Halfling en dernier recours."
Tels furent les conseils de l'assistant Coach... Qui n'allaient, au final, jamais être suivis !

Aussi brutaux qu'ils puissent paraître, laissons quand même aux Centaures cette subtilité de nous avoir botté le ballon directement dans les mains de Jean Printatozéro lors du coup d'envoi
Et c'est parti pour une deuxième mi-temps de rouste et gnons (spéciale dédicace au Nain du Chaos n°4 qui se fera commotionner au tour suivant) en tous genres.
Le cordon défensif est en place, maintenant il va falloir tenir... Mais c'est vraiment pas évident face à des nabots !

Le ballon est transmis à notre réceptionneur vedette Jean Banlair, aussitôt agrippé par... Comment ça "aussitôt" ? Hé ! Mais pas si vite !!!
Zwatschkabaüm Louis est démarqué cependant, il faut tenter ce lancer malgré tout, la défense commence à se faire malmener et Puggy est déjà out !
L'Homme-Arbre effectue un beau lancer, il est vrai... Mais j'aurais préféré sur une case libre... Ben non ! Y avait le Centaure Taureau Tarte juste en-dessous (bon sang, ça doit quand même être son prénom qui les attire !).

Autant vous dire que les 2 protagonistes sont au sol. Jean Banlair en est même KO, lâchant ainsi le ballon ! On a perdu ce maudit ballon... Ca va être la croix et la bannière pour le récupérer à présent.
Surtout que l'adversaire commence à créer des zones de tacle autour du cuir, mais la gaucherie invétérée des Centaures Taureau est sans appel; bien que tenté, son collègue Mandale ne fera guère mieux, la vessie de porc restera dans l'herbe...

Coté Petitjean, il y a quelque chose à faire cependant. Le chemin étant dégagé, Jean Poldeuh prouvera sa vaillance en tentant 2 esquives, 2 GFI et un ramassage dans 2 zones de tacle avec succès !!!
"- Nom d'une marmite en fonte, il l'a fait !", s'écria Jean Neymar. Mais le voilà en sale position à présent, il ne tiendra pas le prochain blocage... A moins que l'aide de ses coéquipiers venus le soutenir puisse s'avérer payante !

Après de brèves échauffourées et de pains distribués (spéciale dédicace au Nain du Chaos n°5), le courageux Jean Poldeuh se relève et ramasse à nouveau le cuir sous les yeux exacerbés de l'Hobgobelin Perte accepatble tandis que l'effectif des Petitjean s'amenuise tour après tour...
"Baümbecker" Nesti arrivera tout de même à retenir pas moins de 6 joueurs adverses avant de choir; ce laps de temps fut cependant salvateur, permettant ainsi à notre porteur, nouvelle recrue, d'égaliser au Tour 13.

1 -1 ! EGALITE !

On n'y croyait pas, mais au vu du nombre de joueurs restant, il fallait bien tenter quelque chose. Ce petit Halfling, nommé Jean Poldeuh, doit être... Béni des Dieux !
Malheureusement, il fallait s'y attendre, l'équipe Sprotch Aïe fut déchaînée et les sorties dans les rangs des Halflings s'enchaînèrent.
Les 2 Hommes-Arbres tinrent bon au centre alors que les 4 derniers petits rescapés firent du mieux qu'ils purent.
Le Centaure Taureau Mandale en possession du ballon apportera la victoire à son équipe au Tour 16...

2 - 1 !! VICTOIRE DE SPROTCH AÏE !!

Les joueurs sont éreintés, ce match fut un vrai calvaire pour eux; esquiver des Nains est tout un art. Le Capitaine s'en est heureusement bien tiré, il se réveillera de son KO quelque temps après.
Coté blessures, on ne va pas se plaindre... Des commotions et... ah tiens ! Une fracture du crâne encore (sur Jean Printatozéro qui a 5 SPP).

Prochain match : les Elfes Noirs de Black Pumpkin ! Parait qu'il y a une Sorcière parmi eux

"- Houlà ! Attention ! Quand vous prononcez le mot "Sorcière", il se passe souvent un truc juste après !"...
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

9 topics 314 replies

04/11/2020 23:36 Unread message

"- Une Sorcière dites-vous ?", s'exclama Jyefash d'un air désabusé.
"- Oui ! Et elle s'appelle Tokyo... D'après ce que j'ai entendu dire, ton prochain match se déroulera dans leur stade... Je serai de la partie également !".
Cool, Zara fera partie de l'équipe pour le match qui va suivre... Faut croire qu'on a tendance à attirer toutes les créatures ésotériques, la fête d'Halloween approchant...
Tiens ! Et pourquoi pas Puggy Beaconbreath aussi tant qu'on y est, on a l'pognon, soyons fou !

L'équipe d'Elfes Noirs coachée par BlackPumpkin abrite effectivement en son sein, la Furie Tokyo citée par notre Chasseuse de Sorcière. Je ne sais pas à quel culte ses congénères sont voués et je ne veux même pas le savoir.
A 15 contre 11, on a droit à des pertes. Le stade porte bien son nom : Le Verger, idéal pour tomber dans les pommes...

Tout le monde est en place, on choisi la défense. Jean Bon-Alhos est de nouveau en pleine forme, 3 Relances de gagnées à la première mi-temps (1 à la seconde).
Et c'est parti ! Et ça va très vite et,... Tour 2, Touchdown !

1 - 0 pour l'équipe Péché Capital !

"- Euhh... Il s'est passé quoi là ?", demanda d'un air ébahi Jean Ty alors qu'il venait à peine d'entamer la deuxième bouchée d'un gigot.
"- Quelle rapidité, bon sang !", lui répondit Zara, "ils sont rapides et agiles, ils ont ça dans l'sang...".
Cette toute dernière phrase prononcée par la Chasseuse de Sorcière fit germer une idée dans la tête de l'Apothicaire qui n'était pas loin de là... Dans le sang... Et si...?

En possession du ballon à présent, Les Petitjean vum Elsass avanceront avec parcimonie en tentant une infiltration sur l'aile droite, Hommes-Arbres en tête de cortège, épaulés par les 2 Champions embauchés pour l'occasion.
Bien que la défense Halfling tienne autour du porteur du ballon, le vil Blitzer Londre, auparavant mis au tapis après une démonstration d'accro-branches, interprétée par Zwatschkabaüm Louis, ratée (esquive foirée), mourira sous la pièce de 500 grs de côte de boeuf portée par Jean Ty suite à une agression.
Et Jean Ty de préciser : "Fallait pas encore marquer au Tour 2, j'étais pas encore prêt (gastronomiquement parlant) !".

Malgré une belle avance en terrain adverse, le lancer de Jean Banlair se soldera par un échec à l'atterrissage. La Furie Tokyo n'aura plus qu'à s'emparer du ballon et effectuer une passe au Blitzer Eldnear... Dieu merci, l'En-But est bien trop loin pour pouvoir marquer leur deuxième essai.

Et c'est déjà la mi-temps !

"- Punaise ! Mais ils sont trop rapides ces Elfes Noirs, on n'arrive même pas à les semer avec nos petites jambes !", se plaignit Jean Printatozéro.
"- Et surtout leur Blitzer Rome qui traverse notre défense pour s'en prendre directement au porteur, époustouflant !", renchérit Jean Banlair.
"- Ce sera votre prochaine cible si jamais il viendra à mordre la poussière !", conclua Jyefash.
"- Ma cible à moi sera Tokyo...", telles furent les paroles de Zara la Tueuse alors qu'elle affûtait le pieu qui pendait à sa ceinture, juste avant que le coup de sifflet retentisse, annonçant le début de la deuxième mi-temps.

La cruauté des Elfes Noirs était telle qu'une petite humiliation en début de drive s'avérait nécessaire. Le Kicker attitré Canberra (Frappe Précise) visa Jean Ty alors qu'il bottait le ballon pour l'adversaire, et se foutre de lui juste après que le malheureux Halfling ne fut pas prompt à réceptionner le cuir.
Toujours est-il que les tours qui suivirent, Jean Ty fini bien par ramasser ce foutu ballon et camper derrière les 2 Hommes-Arbres comme d'habitude.
Les adversaires ne tarderont pas à encercler la petite bande de Halflings protégeant courageusement le porteur qui, par un jeu habile de push-push, réussiront à mettre en contact le 3/4 Wellington dans les branches crochues de Zwatschkabaüm Louis avant que ce dernier... Ne fasse un résultat "les 2 au sol" (je n'aurais pas du relancer ce blocage, grrr ! Foutue mentalité à toujours vouloir greeder !)...

Cette erreur technique ne fut finalement pas aussi désastreuse, car le Blitz sur Jean Ty orchestré par le Blitzer Eldnear, se solde par un double crâne... Pas si gentil que ça notre Jean Ty Faut pas lui chercher des noises !

Cependant, dans les tours suivants, ce sera ce même 3/4 Wellington qui bloquera notre porteur, l'envoyant au sol cette fois-ci, le ballon retombant miraculeusement (réception à 5+) dans les bras de son adversaire, Eldnear !
A partir de ce moment-là, les Halflings comprirent que leur drive allait tourner à leur désavantage...

Alors que Zara est à quelques mètres de son objectif principal, la Furie Tokyo, la Chasseuse de Sorcière s'adressa directement à Zwatschkabaüm Louis dans un langage que seuls eux-deux étaient en mesure de comprendre. Il semblerait que le but de la manoeuvre était de neutraliser la Furie, chose que l'Homme-Arbre arriva parfaitement à faire en la commotionnant purement et simplement.

Les autres tentatives visant à déposséder le porteur du ballon furent un échec, nous arrivions à peine à le repousser... Jusqu'à ce que Jean Tanmal ne l'entende pas de cette oreille... Blocage réussi, Eldnear est au sol, le rebond de la balle est cependant défavorable pour nous...
Le plus agile des Blitzers, Rome, parvint par la suite à se désengager de Jean Printatozéro et de ramasser le cuir.

La suite, il n'y a plus besoin de la conter... Si ce n'est l'action désespérée de Zara visant à Blitzer Rome, aidée de Jean Printatozéro.
Le porteur est accolé à la ligne de touche, marqué par la Championne des Amazones. Mais cela n'est pas suffisant, Eldnear viendra à la rescousse, bousculant Jean Printatozéro dans le public (ce dernier était trop près de la ligne de touche... Trop près des marmites, oui !).

L'agilité déconcertante des Elfes Noirs fut encore une fois démontrée alors que Rome esquiva sans difficulté aucune une Zara nourrie aux hormones et marqua le deuxième Touchdown pour son équipe...

2 - 0 en faveur de Péché Capital !!

Il reste à peine 2 tours pour espérer marquer au moins un essai pour nos Petitjean, mais malgré un ramassage et une belle progression de Jean Ty, le porteur, Jean Banlair nous gratifiera d'un magnifique double 1 sur la réception, concluant ainsi la rencontre.

2 - 0 !! VICTOIRE DE PECHE CAPITAL !!

Le match fut violent, Zara n'ayant malheureusement pas pu se mesurer à son ennemie principale... Le sang de la Furie avait semble-t-il quelque chose d'important à ses yeux. C'était un sang corrompu, un fluide imprégné petit à petit par des abominations éthérées du Chaos auxquelles Tokyo avait du pactiser.

"- Il me fallait ce sang !", cracha Zara dans un excès de rage, "Il était important que j'en prélève une quantité, même infime... Quiconque en aurait été au contact serait souillé par la présence démoniaque... Qui sait ce qui aurait pu vous arriver alors !", conclua-t-elle en toisant du regard tous ses coéquipiers.
...

"- OMG...", souffla Zwatschkabaüm Louis alors qu'il contempla l'énorme branche qui lui servait de bras, ce même bras qui mit une rouste à la Furie, écorchant son crâne... Et dont une infime partie de son sang pénétra dans l'écorce même de l'imposante créature, se mêlant à présent à sa sève... (ou comment expliquer le +1 MV lors du passage de niveau ).
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Member offline

4 topics 64 replies

05/11/2020 18:33 Unread message

Allez les petits !!!
Il reste 1 match super important.
Vous devez gagner je crois en vous !

Et aussi comme ça le méchant spal

Member offline

4 topics 64 replies

05/11/2020 18:34 Unread message

Y prendra pas ma seconde place.

Member offline

9 topics 314 replies

10/11/2020 19:35 Unread message

Une soirée d’automne comme tant d’autres débutait dans le camp élaboré par le staff de l’équipe Les Petitjean vum Elsass. Le lendemain, ils allaient affronter leurs derniers adversaires, les Nécromantiques de l’équipe Cabal Sentinelles, coachés par Spal.
Tout le monde était joyeux, les commotions et autres blessures allaient enfin s’arrêter le temps d’une intersaison. Les fêtes de fin d’année allaient pouvoir se dérouler sans pathologie aucune.

Alors que le grand feu de camp se consumait peu à peu et que chacun retournait à sa couche, Jean D’Harme passa en revue les différents matchs que ses coéquipiers avaient joués. Il se souvint des 6 défaites à peu de Touchdown près, le Dieu Enefel était peut être offensé car l’Autel n’était toujours pas installé. Mais 1 victoire… et quelle victoire !
2 – 0 contre les Bretonniens d’Ezehk, ou comment mettre la honte à une équipe de valeureux Chevaliers et autres pouilleux qui, rappelons-le, avait conclu un accord avec je ne sais quels gredins pour vandaliser la carriole de Jean Bon-Alhos et subtiliser la quasi-totalité des ingrédients.

« - Ma tête me fait toujours aussi mal parfois… », commença-t-il par dire.« Je me demande à présent si je ne devrais pas passer le flambeau à un autre Petitjean ! Je pourrais toujours rejoindre mon cousin en tant qu’assistant».

Seuls Jyefash, l’Apothicaire et Jean Neymar se trouvaient encore à ses côtés autour du brasier.

« - C’était pas folichon cette saison… », ironisa le Coach.
« - L’équipe est jeune, et nous avons essuyé beaucoup de pertes durant… On ne s’en sort pas si mal d’un point de vue effectif et pécunier, non ? », répondit Jean Neymar.

Ce dernier avait raison, avec pas moins de 14 joueurs (dont 2 ayant subi une fracture du crâne) et un portefeuille bien rempli, on pouvait être heureux d’en être arrivé jusque là.

« - De plus, Zwatschkabaüm Louis me semble beaucoup plus leste qu’avant, il a du prendre exemple sur l’ancien match précédent, contre les Elfes Noirs… », dit Ketterlin en rigolant… alors qu’il savait pertinemment ce qu’il s’était passé après que l’Homme-Arbre ait couché la Furie. Zara avait fait allusion au sang et à l’étrange intrication de ce fluide avec les pouvoirs démoniaques de la Sorcière Tokyo.
Zwatschkabaüm Louis n’aura plus jamais aucun mal à se relever à présent et ça, c’était une bonne nouvelle.

« - Nous verrons tout cela demain lors de la dernière exhibition. », conclu Jyefash.
« Allons nous reposer à présent… ».

…Un hurlement dans la nuit…

« - Bon sang ! C’était quoi ? », s’écria Jean Printatozéro tout en sursautant de sa couche.
« - j’ai cru entendre un cri moi aussi ! », renchérit Jean Tandévoy.
« - Un hurlement plutôt ! », corrigea Jean Poldeuh.
« - Sur le ventre ? », interrogea Jean Tanmal.
« - Non, j’ai aussi entendu quelque chose, et des bruits de crissements, comme si on faisait glisser ses griffes sur une paroi métallique ! Ça venait du côté de la carriole !», précisa Jean Ty.

Les 11 Halflings se levèrent d’une traite et décidèrent d’investiguer le repaire du Chef Cuistot. Oui, seul un Halfling ne s’était pas réveillé, Jean Tanrien… Il n’a sûrement rien entendu…

Arrivés au seuil de la porte, le Capitaine en personne déboula dans les cuisines de Jean Bon-Alhos, suivi de toute la clique. Là, le Chef Cuistot était avachi sur le sol, en proie à une panique incontrôlée, tremblant de tous ses membres et fixant la fenêtre droit devant lui…Il tendit alors son bras, pointant de l’index la fenêtre de la carriole grande ouverte et parvint difficilement à prononcer ces mots :

« L..L..La.. ma..marm…marmite, elle… ».

Les regards se tournèrent alors tous vers la fenêtre, Jean D’Harme, le plus courageux d’entre eux se dirigea vers l’entrebâillement de la lucarne espérant trouver les raisons de tout ce tintamarre.Ce qu’il vit lui fit froid dans le dos…Gisant sur le sol, la Marmite fétiche de l’équipe, celle qui fut bénie lors des fêtes d’Esmeralda, fut retrouvée percée de part et d’autre. Une analyse plus approfondie révélera des traces de griffures, comme si un canidé ou un ours s’en était emparé pour vider les restes.

« - C’est un sacré ours qui nous a rendu visite, là ! », parvint à dire Jean Lintelli espérant détendre l’atmosphère.« - NON ! » , cria Jean Bon-Alhos, « pas…ours… L…Lo…Loup ! », arriva-t-il enfin à prononcer.
« - Un loup ? Et qui arrive à transporter cette grosse marmite par la seule force de ses dents ? », s’interrogea Jean Lintelli, « Impossible ! ».
« Et surtout, pourquoi l’avoir autant saccagé ? ».
« - SACRILÈGE ! », hurla le Chef Cuistot.

Branle-bas de combat pour la fine (?) équipe, même le staff est réveillé après tout ce vacarme. On cherche à savoir ce qui s’est passé, qui a OSÉ outrager cet ustensile béni, si cher à nos semi-hommes.Seul un Loup-garou aurait pu faire cela, mais il n’y en n’a pas dans la région… Il y en a cependant un dans l’équipe de nos futurs adversaires… hmmm.
Après tout, entre des Zombies, des Goules et des Golems ramenés artificiellement à la vie, le mot « sacrilège » signifie-t-il encore quelque chose pour ces créatures dépravées ?

Tôt dans la matinée, le Coach tenta d’avertir le personnel du stade où devait avoir lieu leur dernière confrontation, suite à l’incident de la nuit précédente. Mais au vu du délai imparti, largement dépassé entre autre, plus aucune reconduction de match ne fut possible. Les Petitjean vum Elsass durent donc céder la victoire à l’équipe Cabal Sentinelles… Ce qui permit à ses derniers de finir 2ème au classement de la Division 4, au grand désarroi des Happy Rotter qui durent se contenter de la 3èmeplace.
Par la suite, on apprit que le coach Dwalin38 demanda une enquête concernant cette éventuelle manigance à son égard, ses soupçons se tournant aussi vers la Cabal des Nécromantiques. Les Petitjean, quant à eux, purent rebrousser chemin, le regard vide, leur foi bafouée par cet acte odieux.

Alors, Jean Lintelli qui, comme à son habitude, essaya de détendre l’atmosphère, fini par cette conclusion suivante :

« Au moins, s’ils montent de Division, nous n’aurons plus à craindre leurs coups bas pour la saison suivante !».

Pas faux ! Mais on se rappelle aussi du rapt organisé par l’équipe [OS] de CHAMPAGNE… Eux par contre, resteront en Division 4.

« - Le plus important dans tout cela », maugréa Jean Bon-Alhos, « c’est qu’il me faille absolument une nouvelle marmite… je ne peux rien faire sans… on doit retourner au village et procéder à une nouvelle canonisation… ».

L’artefact en fonte fut revêtu d’un linceul, comme si tout ce petit monde formait une procession, un grand coup au moral avait été porté ce jour-là à nos petits Halflings qui marchèrent d’un pas lent, leur esprit torturé par cette maudite nuit…Pour une fois, les Hommes-Arbres n’eurent aucun mal à suivre le rythme. Même Zwatschkabaüm Louis semblait avoir le feu aux branches tellement il avançait vite…

On retourne dans notre Alsace profonde, maintenant il va falloir s’occuper des fêtes qui arrivent, préparer le vin chaud et les gâteaux au pain d’épices. Cette pensée collective leur réchauffa quelque peu le cœur alors que les rayons du soleil commencèrent à disparaître, laissant la place à une nouvelle et mélancolique soirée d’automne…

P.S.1 : je tiens à présenter mes excuses à Spal pour ne pas avoir pu jouer notre match plus tôt. Les interventions au taf et les remplacements des collègues de travail m’ont fait changer plusieurs fois mon planning et pour couronner le tout, le soir où j’aurais pu jouer, mon transformateur avait lâché, m’empêchant même d’allumer mon PC

P.S.2 : un grand merci à Dwalin38 et Ezehk pour avoir participé aux RP que je qualifierai de « croisés ». Cela fait toujours plaisir de voir les matchs sous un autre point de vue, continuez comme ça les gars

P.S.3 : à la question de savoir si Les Petitjean vum Elsass seront présents pour la saison 14 du Casque Sanglant, je réponds : bien évidemment (et pourtant… j’ai plusieurs fois voulu arrêter de jouer avec ces bras cassés… surtout que j’ai 2 fêlés maintenant en plus )

P.S.4 : oui, je vous aime tous !

P.S.5 : elle sortira le 19 Novembre 2020…

Bonnes fêtes de fin d’année à tous, on se recroisera sur le Green en janvier (d’après ce qu’en dit le jeune Commissaire Endae)
(Très) vieux joueur de Blood Bowl depuis sa première édition fin des années 80, je me remets doucement mais surement à ce jeu passionnant avec mon équipe de toujours : des Elfes Sylvains

Statistics

  • 2921 topics created
  • 34397 messages posted
  • 62 annoucments
  • 943 participants

Forum activity

There are 6 users on the forum

, , , and 2 visitors
Propulsé par NeoFrag CMS version Alpha 0.1.4.2